LE FRESNOY-STUDIO NATIONAL DES ARTS CONTEMPORAINS – www.lefresnoy.net

LE FRESNOY – Studio national des arts contemporains est né de la volonté du ministère français de la Culture et de la Communication d’implanter dans le nord de la France, un établissement supérieur d’enseignement artistique d’un type nouveau, pôle d’excellence d’envergure nationale et internationale, dont les références furent exprimées par quelques formules telles que « un IRCAM des arts plastiques » ou encore « une villa Médicis high-tech ».

  • UNE ACTIVITÉ INTENSE DE CRÉATION ET DE PRODUCTION ARTISTIQUES

  • UN LIEU UNIQUE D’EXPÉRIMENTATION ET DE RECHERCHE

  • DES EXPOSITIONS D’ENVERGURE INTERNATIONALE

  • UN PÔLE D’EXCELLENCE NATIONAL ET INTERNATIONAL

  • UN LIEU D’ÉCHANGE ET D’OUVERTURE

  • UNE RENCONTRE AVEC LES PLUS GRANDS ARTISTES CONTEMPORAINS

LE FRESNOY a été conçu par Alain FLEISCHER (directeur depuis l’ouverture), Il fut inauguré en 1997 dans un bâtiment conçu par Bernard TSCHUMI, lauréat du concours international d’architecture organisé par la mission des Grands Travaux du président de la République.
Le projet pédagogique du FRESNOY, très novateur, est basé sur la production par les étudiants d’œuvres bénéficiant de moyens techniques professionnels, et d’un accompagnement de haut niveau.

L’ENSEIGNEMENT MULTIDISCIPLINAIRE EST ASSURÉ PAR LES ARTISTES PROFESSEURS INVITÉS DE GRAND RENOM :

CINÉASTES :
Jean-Luc Godard, Chantal Akerman, Raul Ruiz, Robert Kramer, Luc Moullet, André S. Labarthe, Tsaï Ming Liang, Wang Bing, Claire Denis, Bruno Dumont, Bela Tarr, Benoit Jacquot, Arnaud des Pallières, Mathieu Amalric, João Pedro Rodrigues, Andrew Kötting, Denis Côte et autres.

PLASTICIENS :
Pier Paolo Calzolari, Antoni Muntadas, Sarkis, Gary Hill, Bill Viola et autres.

PHOTOGRAPHES :
Joan Foncuberta, Eric Poitevin, Patrick Bailly-Maître-Grand, Jochen Gerz, S & P Stanikas, Hicham Benohoud, Choï, Bernard Faucon, Gao Bo, Pascal Convert et autres.

CHORÉGRAPHES :
Anne Theresa de Keersmaeker, Thierry De Mey, Alain Buffard, Christian Rizzo, Carolyn Carlson et autres.

COMPOSITEURS :
Georges Aperghis, Fausto Romitelli, Andrea Cera, Arnaud Petit, Yann Robin et autres.

VIDÉASTES, ARTISTES MULTIMÉDIAS ET CRÉATEURS NUMÉRIQUES :
Hans Op de Beeck, Grégory Chatonsky, Charles Sandison, Atau Tanaka, Mauro Lanza, Armando Menicacci, Sven Påhlsson, Daniel Danis, Catherine Ikam, Ryoji Ikeda, Scanner/Robin Rimbaud, Robert Cahen, Ryoichi Kurokawa, David Rokeby, Edwin van der Heide, Jean-François Peyret, Nicolas Reeves, Nicolas Moulin, Bertrand Lamarche, Robert Henke, Thomas McIntosh, Cyril Teste, Ramy Fischler et autres.

LES PROFESSEURS REALISENT EUX-MEMES UNE ŒUVRE A LAQUELLE ILS ASSOCIENT LEURS ETUDIANTS.

Outre les activités de recherche, d’enseignement et de production, LE FRESNOY est également un lieu de diffusion et de programmation, grâce à ses deux salles de cinéma, et à ses espaces d’exposition.
Chaque année, LE FRESNOY programme de nombreux films dont ceux mis à sa disposition par la Cinémathèque française, et présente deux expositions : une exposition thématique ou monographique, et l’exposition Panorama où sont montrées toutes les œuvres produites pendant l’année par les étudiants et par leurs professeurs.

CHAQUE EDITION DE PANORAMA A POUR COMMISSAIRE UNE IMPORTANTE PERSONNALITE DU MONDE DE L’ART. RECEMMENT:

  • Laurent Lebon (directeur du musée Picasso)
  • Jean de Loisy (directeur du Palais de Tokyo)
  • José Manuel Gonçalvès (directeur du 104)
  • Jean-Hubert Martin (ancien directeur du musée national d’Art moderne au Centre Pompidou)

LES ŒUVRES DES ETUDIANTS SONT ENSUITE PRESENTEES DANS DIVERSES MANIFESTATIONS INTERNATIONALES.

En 20 ans d’existence, LE FRESNOY est devenu une institution de référence internationalement reconnue, pour l’enseignement, la recherche, la création et la production artistique et audiovisuelle. Il attire chaque année des candidatures en provenance de quelques 45 pays sur tous les continents. de référence internationalement reconnue, pour l’enseignement, la recherche, la création et la production artistique et audiovisuelle. Il attire chaque année des candidatures en provenance de quelques 45 pays sur tous les continents.

LA REUSSITE DES ETUDIANTS DIPLOMES DU FRESNOY EST REMARQUABLE, ENTRE AUTRES:

  • Caméra d’Or au Festival de Cannes pour Vimukti Yanasundera (Sri Lanka)
  • Pavillon français de la Biennale de Venise pour Anri Sala (Albanie)
  • Grand Prix du Festival de Cannes pour Mati Diop (France/Sénégal)
  • Prix Marcel Duchamp pour Laurent Grasso, Clément Cogitore
  • Divers prix à Ars Eletronica à Linz, Fondation Ricard Paris
  • etc.

Le programme pédagogique du FRESNOY, sur deux années d’études, commence par les moyens d’expression traditionnels de la modernité : photographie, cinéma, vidéo, création sonore et musicale, installations. En deuxième année, les étudiants  se consacrent aux langages et aux outils des nouvelles technologies : infographie et image de synthèse, réalité virtuelle et réalité augmentée, interactivité, robotique, art en réseau, impression 3D (scans, stéréolithographie).
L’orientation du cursus vers les formes de création les plus contemporaines correspond aux directives qui furent données à Alain Fleischer pour la création du FRESNOY : un Bauhaus de l’électronique, une Villa Médicis High Tech, un Ircam des arts plastiques.

Le FRESNOY a noué des relations de collaboration avec des institutions au Canada, aux Etats-Unis, en Corée, au Japon, en Chine, en Australie, au Mali, au Bénin, et dans divers pays d’Europe.

Le FRESNOY, installé dans l’agglomération lilloise, un carrefour de l’Europe avec la proximité de la Belgique, des Pays-Bas, de l’Angleterre et de l’Allemagne, et à une heure de Paris en TGV.

Le FRESNOY est un pôle d’excellence, producteur d’une forte synergie, financé par le ministère français de la Culture et par la Région Hauts de France, avec une participation de la Ville de Tourcoing.

Le FRESNOY a été lauréat, avec la société Pathé-Gaumont, d’un appel à projet pour la transformation de la Géode, au Parc de la Villette (Cité des Sciences, Paris), et pour une réflexion sur les formes futures du cinéma (modes de production et de diffusion, recours aux technologies numériques, nouvelles narrativités).

Le FRESNOY a été lauréat, avec la société Eva Albarran, le groupe Immochan et l’agence d’architecture Valode et Pistre, d’un appel à projet pour la grande opération d’urbanisme concernant la Gare du Nord à Paris.

Le FRESNOY aura la responsabilité de concevoir les activités et la programmation artistiques et culturelles de ce nouvel équipement, et notamment d’y créer une Biennale internationale des arts numériques, à laquelle auront directement accès les voyageurs descendant des trains dans cette gare qui compte parmi les plus fréquentées du monde. L’ouverture est prévue pour 2024, date où se tiendront les Jeux olympiques à Paris.

Quelques années seulement après son ouverture, LE FRESNOY est sollicité par les institutions les plus prestigieuses de la création contemporaine pour des actions de collaboration : la Villa Médicis à Rome, le ZKM à Karlsruhe, l’IRCAM ou encore le Centre Pompidou à Paris, mais aussi des écoles du monde entier, notamment à Cuba, en Corée, au Canada et aux Etats Unis.
Attirés par la qualité de l’enseignement et des équipements, les jeunes artistes viennent du monde entier pour suivre le cursus du Fresnoy. Chaque année, s’y rencontrent ainsi des étudiants en provenance de pays aussi variés que le Sri Lanka, la Chine, le Japon, le Canada, le Brésil, la Moldavie et tant d’autres.
La pédagogie du Studio National des Arts Contemporains LE FRESNOY, principalement fondée sur la production d’œuvres de toute sorte dont le point commun est l’intégration de techniques audiovisuelles professionnelles, en fait un lieu de production, d’expérimentation et de diffusion totalement inédit et unique au monde.

Image de fond © : Alain FLEISCHER
LE FRESNOY-STUDIO NATIONAL DES ARTS CONTEMPORAINS (www.lefresnoy.net)

LE FRESNOY – Studio national des arts contemporains est né de la volonté du ministère français de la Culture et de la Communication d’implanter dans le nord de la France, un établissement supérieur d’enseignement artistique d’un type nouveau, pôle d’excellence d’envergure nationale et internationale, dont les références furent exprimées par quelques formules telles que « un IRCAM des arts plastiques » ou encore « une villa Médicis high-tech ».

  • UNE ACTIVITÉ INTENSE DE CRÉATION ET DE PRODUCTION ARTISTIQUES

  • UN LIEU UNIQUE D’EXPÉRIMENTATION ET DE RECHERCHE

  • DES EXPOSITIONS D’ENVERGURE INTERNATIONALE

  • UN PÔLE D’EXCELLENCE NATIONAL ET INTERNATIONAL

  • UN LIEU D’ÉCHANGE ET D’OUVERTURE

  • UNE RENCONTRE AVEC LES PLUS GRANDS ARTISTES CONTEMPORAINS

LE FRESNOY a été conçu par Alain FLEISCHER (directeur depuis l’ouverture), Il fut inauguré en 1997 dans un bâtiment conçu par Bernard TSCHUMI, lauréat du concours international d’architecture organisé par la mission des Grands Travaux du président de la République.
Le projet pédagogique du FRESNOY, très novateur, est basé sur la production par les étudiants d’œuvres bénéficiant de moyens techniques professionnels, et d’un accompagnement de haut niveau.

L’ENSEIGNEMENT MULTIDISCIPLINAIRE EST ASSURÉ PAR LES ARTISTES PROFESSEURS INVITÉS DE GRAND RENOM :

CINÉASTES :
Jean-Luc Godard, Chantal Akerman, Raul Ruiz, Robert Kramer, Luc Moullet, André S. Labarthe, Tsaï Ming Liang, Wang Bing, Claire Denis, Bruno Dumont, Bela Tarr, Benoit Jacquot, Arnaud des Pallières, Mathieu Amalric, João Pedro Rodrigues, Andrew Kötting, Denis Côte et autres.

PLASTICIENS :
Pier Paolo Calzolari, Antoni Muntadas, Sarkis, Gary Hill, Bill Viola et autres.

PHOTOGRAPHES :
Joan Foncuberta, Eric Poitevin, Patrick Bailly-Maître-Grand, Jochen Gerz, S & P Stanikas, Hicham Benohoud, Choï, Bernard Faucon, Gao Bo, Pascal Convert et autres.

CHORÉGRAPHES :
Anne Theresa de Keersmaeker, Thierry De Mey, Alain Buffard, Christian Rizzo, Carolyn Carlson et autres.

COMPOSITEURS :
Georges Aperghis, Fausto Romitelli, Andrea Cera, Arnaud Petit, Yann Robin et autres.

VIDÉASTES, ARTISTES MULTIMÉDIAS ET CRÉATEURS NUMÉRIQUES :
Hans Op de Beeck, Grégory Chatonsky, Charles Sandison, Atau Tanaka, Mauro Lanza, Armando Menicacci, Sven Påhlsson, Daniel Danis, Catherine Ikam, Ryoji Ikeda, Scanner/Robin Rimbaud, Robert Cahen, Ryoichi Kurokawa, David Rokeby, Edwin van der Heide, Jean-François Peyret, Nicolas Reeves, Nicolas Moulin, Bertrand Lamarche, Robert Henke, Thomas McIntosh, Cyril Teste, Ramy Fischler et autres.

LES PROFESSEURS REALISENT EUX-MEMES UNE ŒUVRE A LAQUELLE ILS ASSOCIENT LEURS ETUDIANTS.

Outre les activités de recherche, d’enseignement et de production, LE FRESNOY est également un lieu de diffusion et de programmation, grâce à ses deux salles de cinéma, et à ses espaces d’exposition.
Chaque année, LE FRESNOY programme de nombreux films dont ceux mis à sa disposition par la Cinémathèque française, et présente deux expositions : une exposition thématique ou monographique, et l’exposition Panorama où sont montrées toutes les œuvres produites pendant l’année par les étudiants et par leurs professeurs.

CHAQUE EDITION DE PANORAMA A POUR COMMISSAIRE UNE IMPORTANTE PERSONNALITE DU MONDE DE L’ART. RECEMMENT:

  • Laurent Lebon (directeur du musée Picasso)
  • Jean de Loisy (directeur du Palais de Tokyo)
  • José Manuel Gonçalvès (directeur du 104)
  • Jean-Hubert Martin (ancien directeur du musée national d’Art moderne au Centre Pompidou)

LES ŒUVRES DES ETUDIANTS SONT ENSUITE PRESENTEES DANS DIVERSES MANIFESTATIONS INTERNATIONALES.

En 20 ans d’existence, LE FRESNOY est devenu une institution de référence internationalement reconnue, pour l’enseignement, la recherche, la création et la production artistique et audiovisuelle. Il attire chaque année des candidatures en provenance de quelques 45 pays sur tous les continents. de référence internationalement reconnue, pour l’enseignement, la recherche, la création et la production artistique et audiovisuelle. Il attire chaque année des candidatures en provenance de quelques 45 pays sur tous les continents.

LA REUSSITE DES ETUDIANTS DIPLOMES DU FRESNOY EST REMARQUABLE, ENTRE AUTRES:

  • Caméra d’Or au Festival de Cannes pour Vimukti Yanasundera (Sri Lanka)
  • Pavillon français de la Biennale de Venise pour Anri Sala (Albanie)
  • Grand Prix du Festival de Cannes pour Mati Diop (France/Sénégal)
  • Prix Marcel Duchamp pour Laurent Grasso, Clément Cogitore
  • Divers prix à Ars Eletronica à Linz, Fondation Ricard Paris
  • etc.

Le programme pédagogique du FRESNOY, sur deux années d’études, commence par les moyens d’expression traditionnels de la modernité : photographie, cinéma, vidéo, création sonore et musicale, installations. En deuxième année, les étudiants  se consacrent aux langages et aux outils des nouvelles technologies : infographie et image de synthèse, réalité virtuelle et réalité augmentée, interactivité, robotique, art en réseau, impression 3D (scans, stéréolithographie).
L’orientation du cursus vers les formes de création les plus contemporaines correspond aux directives qui furent données à Alain Fleischer pour la création du FRESNOY : un Bauhaus de l’électronique, une Villa Médicis High Tech, un Ircam des arts plastiques.

LE FRESNOY a noué des relations de collaboration avec des institutions au Canada, aux Etats-Unis, en Corée, au Japon, en Chine, en Australie, au Mali, au Bénin, et dans divers pays d’Europe.

LE FRESNOY, installé dans l’agglomération lilloise, un carrefour de l’Europe avec la proximité de la Belgique, des Pays-Bas, de l’Angleterre et de l’Allemagne, et à une heure de Paris en TGV.

LE FRESNOY est un pôle d’excellence, producteur d’une forte synergie, financé par le ministère français de la Culture et par la Région Hauts de France, avec une participation de la Ville de Tourcoing.

LE FRESNOY a été lauréat, avec la société Pathé-Gaumont, d’un appel à projet pour la transformation de la Géode, au Parc de la Villette (Cité des Sciences, Paris), et pour une réflexion sur les formes futures du cinéma (modes de production et de diffusion, recours aux technologies numériques, nouvelles narrativités).

LE FRESNOY a été lauréat, avec la société Eva Albarran, le groupe Immochan et l’agence d’architecture Valode et Pistre, d’un appel à projet pour la grande opération d’urbanisme concernant la Gare du Nord à Paris.

LE FRESNOY aura la responsabilité de concevoir les activités et la programmation artistiques et culturelles de ce nouvel équipement, et notamment d’y créer une Biennale internationale des arts numériques, à laquelle auront directement accès les voyageurs descendant des trains dans cette gare qui compte parmi les plus fréquentées du monde. L’ouverture est prévue pour 2024, date où se tiendront les Jeux olympiques à Paris.

Quelques années seulement après son ouverture, LE FRESNOY est sollicité par les institutions les plus prestigieuses de la création contemporaine pour des actions de collaboration : la Villa Médicis à Rome, le ZKM à Karlsruhe, l’IRCAM ou encore le Centre Pompidou à Paris, mais aussi des écoles du monde entier, notamment à Cuba, en Corée, au Canada et aux Etats Unis.
Attirés par la qualité de l’enseignement et des équipements, les jeunes artistes viennent du monde entier pour suivre le cursus du FRESNOY. Chaque année, s’y rencontrent ainsi des étudiants en provenance de pays aussi variés que le Sri Lanka, la Chine, le Japon, le Canada, le Brésil, la Moldavie et tant d’autres.
La pédagogie du Studio National des Arts Contemporains LE FRESNOY, principalement fondée sur la production d’œuvres de toute sorte dont le point commun est l’intégration de techniques audiovisuelles professionnelles, en fait un lieu de production, d’expérimentation et de diffusion totalement inédit et unique au monde.

Image de fond © : Alain FLEISCHER

© Three Golden Doors Sàrl – ® All Rights Reserved / Todos los derechos reservados / 保留所有权利 / Tous droits réservés

© Three Golden Doors Sàrl – ® All Rights Reserved / Todos los derechos reservados / 保留所有权利 / Tous droits réservés